retour au calendrier         suivant

Particles
Boris Loder


{ exposition }
ven. 21.6 - 8.9   [ 11:00 - 18:00 ]  
     Cloître et jardin Lucien Wercollier


Billetterie :
Vernissage jeu. 20.06  à 18:30
(Sur inscription via contact@neimenster.lu)

Info : Entrée libre
Tous les jours de 11:00 > 18:00

FR: Dans le domaine des études littéraires, le thème de la recherche identitaire est bien établi. Ma série actuelle, Particles, interroge ce concept à travers la photographie considérée comme sculpture, laquelle questionne les identités sociales et géographiques. De qualité sculpturale, semblable aux compressions de César Baldaccini, chaque cube de la série contient des objets que j'ai rassemblés dans des endroits spécifiques du Luxembourg tels que des parkings, des terrains de jeux ou des friches. Plutôt que de représenter l'endroit par une photographie grand angle, mon choix d'opter pour la forme des cubes permet de fournir un aperçu détaillé de son caractère sous un aspect fortement comprimé. La forme stricte et normalisée avec un arrière-plan neutre permet de comparer les différents lieux représentés. Pour créer la forme, les objets sont comprimés dans des cubes de verre acrylique, une substance normalement utilisée pour préserver les artefacts dans les musées. Ici, ils sont utilisés pour conserver les artefacts urbains modernes, ce qui en fait des sujets de recherche archéologique à l'époque de l'Anthropocène.

Sur place, ces éléments sont généralement si dispersés qu'ils deviennent invisibles. Cependant, ils racontent l'histoire d'un lieu donné à travers son matériau organique ou inorganique ou les différentes traces de consommation et d'usage, qui contrastent souvent avec la fonction originelle du lieu. Bien que la série puisse être vue comme une étude de type environnementaliste, l'accent est mis sur son aspect sociogéographique, en ce sens qu'il met au défi les clichés que nous avons de lieux spécifiques.

Pour une majorité de gens, le cliché le plus commun qui circule au sujet du paysage urbain du Luxembourg c'est que la propreté y domine ; et même dans la population luxembourgeoise, ces clichés persistent et sont associés aux différents quartiers de la capitale. C'est surtout vrai pour mon quartier, celui de la Gare, alors qu'il jouit d'une très mauvaise réputation en raison du trafic de drogue et de la prostitution. Dans ce domaine particulier, le projet a débuté sous la forme d'une enquête visant à déterminer dans quelle mesure ces préjugés étaient contestables ou, au contraire, pouvaient être confirmés.

Qu'il s'agisse d'ustensiles de drogue sur un terrain de jeu, de restauration rapide sur un terrain de sport, de préservatifs à côté d'une église ou d'un squat de drogués près d'une banque prestigieuse, le contraste entre la fonction première du lieu et les préjugés des gens est frappant et permet parfois de constater que certains stéréotypes se vérifient.

Organisation: Café-Crème asbl, neimënster





  retour au calendrier         suivant
{festival}

Bock op ...
juin - août


{exposition}

Inside Out
30 juin - 1 septembre



{exposition}

Lucien Wercollier
Exposition permanente