précédent retour au calendrier         suivant

Jalsa Résonances indiennes
Sangeeta Shankar & daughters et Queens of Melody


{ concert }
ven. 8.7   [ 20:00 ]  
     Salle Robert Krieps

Tickets: 22 euros ; réduit: 9 euros ; Kulturpass: 1,50 euros

La diversité culturelle et la créativité de l'Inde, ce pays-continent aux mille visages, se reflètent dans sa myriade d'expressions artistiques. Le festival JALSA propose de découvrir certaines de ses plus grandes traditions musicales en faisant une place de choix aux artistes indiens de la nouvelle génération. Il met également à l'honneur des projets issus d'une collaboration de ces interprètes avec des musiciens basés en Europe. Le terme « JALSA » signifie le rassemblement et la réjouissance des retrouvailles : c'est ici la créativité née de la confrontation et du dialogue entre plusieurs univers artistiques et sensibilités qui sera célébrée. Tantôt introspectives et poétiques, tantôt lumineuses et virtuoses, ces rencontres musicales sont une invitation au voyage.

Cette première édition propose une soirée en deux parties : la première consacrée à la tradition hindoustanie, la musique classique de l'Inde du Nord, avec comme invité phare la violoniste Sangeeta Shankar qui se produira accompagnée de ses deux filles, Ragini et Nandini, et de Mosin Kawa au tabla. La deuxième partie est une rencontre musicale entre la jeune violoniste virtuose Nandini Shankar et la chanteuse et instrumentiste française Éléonore Fourniau, interprète reconnue des répertoires populaires turcs et kurdes. Ces artistes se produisent pour la première fois au Luxembourg.

Sangeeta Shankar & daughers : le violon hindoustani en héritage

Dès leur plus jeune âge, Sangeeta Shankar et ses deux filles, Ragini et Nandini, sont initiées aux subtilités de la musique hindoustanie par leur mère et grand-mère, la célèbre violoniste Dr. N. Rajam. À l'instar de cette dernière, leur style de jeu imite l'inflexion de la voix chantée, avec une technique d'archet qui permet la réalisation des nuances d'intonation caractéristiques des formes vocales hindoustanies, tout particulièrement du chant khayal.

Concertistes solistes à part entière, les trois violonistes sont engagées dans des projets musicaux variés. Elles se retrouvent sur scène pour le plus grand bonheur des mélomanes. Elles alternent alors traits de virtuosité et passages lyriques dans une écoute et une appréciation mutuelle où la complicité et le plaisir de jouer ensemble jaillissent des questions-réponses spontanément improvisées dans les cadres mélodique du raga et rythmique du tala. Ce trio familial réunissant deux générations de femmes instrumentistes fait figure d'exception dans l'univers de la musique hindoustanie.



Queens of Melody : des chants kurdes aux ragas indiens

L'artiste française Éléonore Fourniau chante les joies et peines du peuple kurde avec une rare sensibilité, en s'accompagnant au saz et à la vielle à roue. La violoniste indienne Nandini Shankar interprète les ragas de la musique hindoustanie avec subtilité et virtuosité. Éléonore Fourniau et Nandini Shankar nous emportent dans un voyage musical qui allie l'héritage chanté des vastes contrées du Kurdistan aux ragas hindoustanis des plaines et villes de l'Inde du Nord.

« Queens of melody » est une invitation à s'immerger dans les mélodies captivantes et intemporelles de ces territoires d'Asie. Le jeu de cordes des deux musiciennes se répond es deux musiciennes se répond et s'entrecroise, avec grâce, dans une complicité manifeste, sur le flot rythmique du talentueux Mosin Kawa dont le style brillant se révèle à chaque solo de tabla. Ce projet est issu d'une résidence imaginée par Kalasetu et réalisée à New Delhi en 2019, en partenariat avec le réseau des Alliances françaises en Inde. Cette création est présentée pour la première fois en Europe !





précédent retour au calendrier         suivant

{exposition}

Lucien Wercollier
Exposition permanente